Vérifiez vos balises hreflang

En utilisant l’attribut de lien rel= »alternate » hreflang= »x », il est possible de s’assurer que Google comprend l’orientation géographique respective du site web et fournit à l’utilisateur la version linguistique ou l’URL régionale appropriée d’un contenu.

L'utilisation de l'outil est gratuite. Vous pouvez faire jusqu'à 25 consultations par jour. Après cela, l'inscription est également gratuite.Par la suite, une inscription gratuite est également requise.
Le nombre maximal de requêtes a été atteint.

Le guide hreflang pour le SEO international

Vous y apprendrez tout sur le bon fonctionnement de Google et des sites web multilingues. Évitez les contenus en double et apprenez à utiliser l’attribut de lien hreflang.

Voir le guide hreflang

Quand dois-je utiliser les balises hreflang ?

Google recommande d’utiliser le balisage hreflang dans les scénarios suivants :

  • Si le contenu du site web est identique ou presque identique.
  • Si seul le modèle du site web a été traduit.
  • Lorsque les pages web ont été entièrement traduites.
  • S’il y a une page principale pour tous les visiteurs, sauf pour les visiteurs d’une langue et/ou d’un pays spécifique.

Ce qu’il faut savoir sur la validation des balises hreflang

La langue respective (xx) doit toujours être spécifiée dans le format ISO 639-1. Le code pays (-XX) est facultatif et doit être spécifié dans le format ISO 3166-1 Alpha 2. Les majuscules et minuscules des codes ISO n’ont pas d’importance. Google accepte également la minuscule du code régional facultatif. Le balisage de l’attribut de lien hreflang est alors également valable. Cependant, il est plus agréable de s’en tenir à la convention et d’écrire le code ISO de la langue en minuscules et le code ISO facultatif de la région en majuscules.

Comment utiliser correctement le balisage hreflang ?

Lorsque vous utilisez l’annotation hreflang, il est important de ne pas oublier la liaison bidirectionnelle. Cela signifie que tous les contenus équivalents doivent être reliés entre eux. C’est la seule façon pour Google de comprendre l’architecture réseau du site. Si l’annotation hreflang est placée « dans une seule direction », la structure est brisée et, du point de vue de Google, elle n’est pas valable.

Exemple : tous les contenus renvoient entre eux aux autres contenus (lien bidirectionnel). Source : SISTRIX GmbH